ZONE LIBRE (création 2017)

Image péchée sur le net nous ne savons pas ou ni qui a pu faire ce graff...
Image péchée sur le net nous ne savons pas ou ni qui a pu faire ce graff...

L'écriture du spectacle ainsi que le dossier de création sont en cours ... Point de définitif, tout évolue...

Dans ce monde où la précarité augmente et où le sentiment d'y être étranger devient commun, un regroupement d’activistes se constitue pour ouvrir une zone libre, où tout est possible. Cette action spontanée prend la forme d’une réunion secrète qui entreprend de mener l’assaut d’un lieu. Le public, squatteur pour l’occasion, est invité à passer à l’acte en prenant part à l’ouverture d’un squat. En véritable pirate des temps modernes, il tente le tout pour le tout pour rétablir l’injustice et faire voler ses idéaux. Malgré une organisation implacable, il se rend vite compte que cette initiative réserve quelques surprises.

Une action basée sur des faits réels et agrémentée d’humour déjanté, qui emporte le public à participer à une véritable aventure humaine.

Crédit photo Anaël Engel
Crédit photo Anaël Engel

L'idée de faire d'une ouverture de squat un spectacle est née d'un premier travail autour du thème de la Piraterie lancé par le théâtre des Roches en novembre 2012. Nous avons tourné en dérision ce type d'action directe urbaine lors de l'événement "Les Apéroches" en invitant le public à occuper les sous-sols du théâtre. Accueilli dans l'obscurité par deux individus, la lampe torche à la main, le spectateur apprend qu'il va rester ici au moins trois jours pour attendre l'arrivée de la police et tenir le siège. A cela se succède plusieurs personnages plus ou moins déjantés animant différentes scénettes mises en musique par un baron équipé d'un ghetto blaster. L'action menée se transforme en vaste délire où le public est pris en étau et les meneurs sont complètement dépassés par les événements et se termine par l’arrivée des forces de l’ordre.

 

Une semaine après, quelques membres du Fer à Coudre, à la recherche d'un nouvel atelier, participent à une véritable ouverture de squat. C'est là que nous découvrons le potentiel spectaculaire de cette action, l'organisation qu'elle nécessite, l'adrénaline qu'elle procure, l'importance de l'effet de groupe, la prise d'espace, l'urgence de la situation, les différentes motivations des leaders, l'expérience humaine dans cette lutte utopique. Une aventure réaliste, d'actualité, urbaine et pleine d’espoir.


Nous pensons que ce type d'action peut se transformer en action artistique de rue. Déambulation, réunions en espace public, enchainements de scénettes avec des temps forts, apparitions de multiples personnages soutenus par une équipe de bénévoles, changements de décors à vue.


Notre volonté est de tourner en dérision le monde actuel en évoquant des sujets sensibles de société tels que la paupérisation de nos vies, l'individualisme grandissant, la culture du fric et du "tout-sécuritaire". En portant un rêve utopiste, avec humour et via des personnages touchants, nous mettrons aussi en exergue les contradictions d'une telle action dans son organisation et ses différents objectifs. Certains veulent un squat d'artistes, d'autres un lieu destiné à la lutte contre le système, d'autres simplement un logement et certains uniquement la bagarre avec les flics.


Nous voulons inviter le public à vivre une histoire dont il est le héros au travers de la création d'une zone libre dans laquelle les lois de la société ne sont plus les maitresses de nos vies... où il faut tout réinventer.

Télécharger
Dossier artistique "Zone Libre"
Zone Libre Fer A Coudre.pdf
Document Adobe Acrobat 1.6 MB